Témoignage

Retour Cisco Live 2013 London

Publié le Mis à jour le

cisco_live_2013

Bonjour à tous,

Voici un petit retour de l’Evènement Cisco Live 2013 auquel j’ai pu participer cette année (Merci  Christophe et merci au CESI).

Le salon est vraiment énorme et correspond à 2 ou 3 fois la superficie d’un Microsoft Techdays …  Attention l’inscription était payante et je n’y aurai très certainement pas pu y participer si je n’avais eu de pass offert… (1000€ en moyenne…)

Pour vous donner une idée voici le plan du salon qui comporte que la partie salon à proprement parler avec la présence de partenaires, vous pouvez y ajouter : les salles de conférence, l’auditorium et le restaurant (le repas étant compris).

Une zone de labo est disponible, des rencontres avec les experts CCIE des domaines comme la collaboration, le datacenter sont possibles, vous pouviez même passer en direct une certification de votre choix !!!!!

cisco-live-2013_floorplan

Le credo de cette année était “ONE NETWORK, ONE MANAGEMENT, ONE POLICY” … entendez par là une centralisation et une unification des solutions et de leur gestion… Les problématiques tournaient principalement autours du BYOD, du traitement de la vidéo et de la gestion de la sécurité…

one1

=>

one2

A ce propos de nouvelles certifications concernant la Vidéo devraient voir le jour…d’après des études menées sur les traffics IP, le transport de la vidéo sera un défit dans les années à venir avec 70% de la bande passante internationale d’ici 2015…

Il était aussi intéressant de découvrir les chalenges qui attendent les étudiants d’aujourd’hui et à quel point il sera important pour eux de coller aux besoins des entreprises de demain et de l’ “Internet of Everything….”

IOE_Mini_Infographic

padamLes Managers de chez Cisco  ( Padmasree Warrior: Chief Technology Officier ; Rob Soderbery :Vice President for Enterprise Networking) nous ont annoncé une nouvelle gamme de Switchs qui gèrent en même temps les connexions filaires et le Wifi…. le 3850 embarque donc un contrôleur Wifi (5760) … L’unification commence…

Ce produit est le produit phare de l’évènement mais bien d’autres nouveautés sont annoncées , je vous invite à rejoindre le site pour avoir toutes les informations…

En quelques chiffres :

  • cisco-catalyst-3850480 Gbits de bande passante
  • 50 Bornes Wifi
  • 2000 connexions simultannées
  • 60Gbits pour le Wifi

 

 

 

 

 

N’hésitez pas à vous inscrire encore sur le site pour accéder aux très nombreuses conférences en ligne et récupérer les présentations intéressantes, c’est encore possible  !!!

 

 

Quelques vidéos :

La vidéo quasi-complète de la conférence d’accueil :

Stack 2960-S Cisco

Publié le Mis à jour le

Article rédigé par Matthieu Dubus en RARE2011

Dans la gamme de switch d’accès 2960, seuls les modèles 2960-S sont stackables, car ils bénéficient d’un emplacement pour accepter une carte de stack (ref : Cisco Catalyst 2960S-STACK environ 750 €). Ce système est appelé : FlexStack.

.

Switch 2960-S :

image

image

 

Contenu d’un stack kit : la carte de stack et un câble de 50 cm :

 

imageimage

imageimage

A quoi sert une stack (en français : pile) de switch ?

  • Cela permet de simplifier l’administration (une seule adresse ip): Une Stack 2960-S peut contenir jusque 4 switchs. Les ports s’ajoutent à la configuration en cours. C’est à dire que les ports du switch numéro 1 de la pile auront comme numéro 1/0/x, les ports du switch numéro 2 de la pile auront comme numéro 2/0/x, etc. La commande « show interfaces status » affiche la liste des ports. Les paramètres de configuration sont communs, il y a un seul fichier de configuration pour l’ensemble des switchs.
  • Améliorer la bande passante entre les switchs : 20 Gb/s entre les switchs si tous les câbles sont insérés.
  • Améliorer la redondance en cas de panne : chaque switch dépend de deux autres dans une pile de 4 ; récupération de la configuration par le maitre de la stack en cas d’ajout ou de remplacement d’un switch.

Election du switch maitre :

L’élection du maitre de la stack s’effectue dans cet ordre :

  1. Le switch qui est déjà actuellement le maitre de la stack.
  2. Le switch avec la valeur de priorité la plus haute.
  3. Le switch qui contient le fichier de configuration.
  4. Le switch avec le temps de fonctionnement le plus élevé.
  5. Le switch avec l’adresse MAC la plus basse.

Le switch maitre de la stack garde son rôle à moins que :

  • La stack est redémarrée.
  • Le maitre de la stack est retiré de la stack.
  • Le maitre est redémarré ou éteint.
  • Le maitre est hors service.

Installation de la stack :

Après avoir brancher les cartes de stack entre elles :

image

Brancher électriquement le premier switch, attendre 10 secondes puis brancher les autres dans l’ordre.

En prenant la main en console sur le switch 1, après le test de POST, on peut voir la mention « waiting for Stack Master Election » :

image

Une fois le maitre élu, les switchs membres redémarrent pour récupérer les paramètres de configuration du maitre.

Pour vérifier l’état de la stack et les priorités:

 

image

Il est vivement recommandé que les différents switchs de la stack possèdent la même version d’IOS pour éviter les erreurs de concordance (mismatch). Pour le vérifier : il faut taper la commande « show version »

Si l’écart n’est pas élevé, le switch pourra proposer de mettre à jour automatiquement l’ios.

Cisco2960S-Stack# Jan 21 14:42:30.338: %IMAGEMGR-6-AUTO_COPY_SW_INITIATED: Auto-copy-software process initiated for switch number(s) 2

Mais ce n’est pas toujours le cas ; pour éviter ce genre de problème on peut recopier l’ios du switch 1 vers le 2 puis redémarrer le switch. Pour cela : «  archive copy-sw /destination-system 2 1 » puis faire un « reload slot 2 ». En effet un simple « reload » a pour effet de redémarrer la stack entière. Un redémarrage dure environ 4 minutes.

Priorité :

En cas de coupure de courant, ou bien en cas de problème sur le switch maitre; on peut jouer sur la priorité des switchs pour être sûr de celui qui sera élu à la reprise, ou pour être certain de son successeur.

La priorité la plus haute est 15, la plus basse est 1. Par défaut tous les switchs y compris le switch maitre ont une priorité de 1. Une bonne pratique est de mettre 15 pour le switch maitre et une priorité différente de 1 pour son successeur.

Pour cela, il faut utiliser la commande :

Switch X priority Y

X le numero du switch, Y la priorité entre 1 et 15.

Attention : ce numero est à vérifier lors de l’introduction d’un switch non neuf dans une stack, puisqu’il n’est pas stocké dans le fichier de configuration.

Tout comme le numero du switch, pour le modifier la commande est :switch X renumber Y

Exemple : switch 2 renumber 3 permet de renumeroter le switch 2 en switch 3.

Si on introduit un switch numero 2 d’une stack précédente dans une stack de 3 switchs contenant déjà les numéro 1,2,3, au moment où le switch nouvellement inséré redémarre pour prendre la configuration du maitre de la stack il deviendra le numéro 4.

Ajout d’un switch dans une stack existante (Provisionning) :

On peut prévoir de rajouter un switch dans une stack existante :

Cisco2960S-Stack(config)#switch X provision «Modèle»

Exemple :

Cisco2960S-Stack(config)#switch 3 provision ws-C2960S-48LPD-L

Cisco2960S-Stack(config)#exit

Cisco2960S-Stack#copy run start

Exemple d’un show run :

Cisco2960S-Stack#sh running-config | include provision

switch 1 provision ws-C2960S-48FPD-L

switch 2 provision ws-C2960S-48FPD-L

switch 3 provision ws-C2960S-48FPD-L

Retirer un switch d’une stack :

Il faut tout d’abord débrancher le switch électriquement et enlever les cordons de stack.
Lorsque le switch est retiré, la configuration concernant les ports de ce switch est toujours présente dans le fichier de configuration. Il faut donc supprimer cette partie de configuration du fichier.
Faire un « show run » suivi d’un Cisco2960S-Stack(config)# no switch X provision

Terminer par un copy run start

Ici il s’agit du switch 3.

Cisco2960S-Stack# Role Mac Address Priority Version State

———————————————————-

*1 Master 0014.d8b2.3450 15 0 Ready

2 Member 0016.b5d6.4561 2 0 Ready

3 Member 0000.0000.0000 0 0 Removed

Astuce :image

Comment vérifier le numéro d’un swith dans la pile quand on se trouve physiquement devant la stack ?

Il faut presser le bouton mode pour sélectionner l’intitulé stck, le numéro du port qui clignote correspond au numéro du switch.

Référence :

http://www.clemanet.com/stack-switch.php

Pour plus d’info :

http://www.cisco.com/en/US/docs/switches/lan/catalyst2960/software/release/12.2_53_se/configuration/guide/swstack.html

Atelier TOIP à l’EXIA Arras

Publié le Mis à jour le

On confond généralement VoIP et ToIP. Pour éclaircir ce sujet voici une petite différence.

La VoIP renvoie généralement au transport de la voix sous forme de paquet par les protocoles entre deux points. La ToIP représente le système téléphonique (Call Manager, poste téléphonique) ainsi que tous les services associés (Les appels, transferts, Interceptions …)

Contrairement à ce que l’on peut penser, la VOIP ne demande que très peu de bande passante (64Kb pour 1 appel). Par contre elle est très exigeante en termes de perte de paquet (inférieur à 1%) de Délai (inférieur à 150ms) et la variation de Délai (10 à 20ms). C’est pourquoi la QoS est requise dans une telle infrastructure aussi bien dans le LAN que dans le WAN

Le TP que nous avons réalisé représente une petite société comprenant un site principal et un site distant. Ces Sites sont interconnectés par une liaison Série de 2Mbits. L’entreprise comprend 2 vlan (VOICE et DATA) avec un serveur DHCP dans chaque site. L’objectif est de faire communiquer les différents téléphones avec le Call Manager Express (CME). De la QoS a été mise en place grâce à cette commande :

SW1(config-if)#auto qos voip cisco-phone

Cette commande permet de configurer automatiquement la QoS sur un port de switch. Suite à cela on peut s’apercevoir lors du « show run » que Cisco ajoute toute une liste de commande pour la qualité de service.

Lors du DHCP pour les postes téléphoniques, une option 150 doit être configurée.

Cette option permet au téléphone de récupérer la config sur un serveur TFTP. Le chiffre 150 est le numéro d’option chez Cisco.

Une fois sur le Call Manager, celui-ci identifiera toutes les adresses MAC de chaque téléphone. C’est avec cette adresse qu’il trouvera l’adresse IP, qu’un numéro sera attribué avec toutes les options nécessaires au bon fonctionnement.

Les numéros sont créés (ephone-dn) et sont attribués au téléphone (ephone)

Une partie très intéressante également, a été de connecter un téléphone en Wifi, chose qui n’est pas paramétrable sous Packet Tracert. Une partie très exigeante aussi en termes de QoS.

En conclusion, un très bon TP réalisé avec les Exars pour préparer une porte ouverte ToIP le 6 juin de 17h à 21h. Merci à Romain Riquier d’Axians pour la présentation.

Jérome Walkowiak (Instructeur Cisco au CESI ARRAS)

 

TP Réseau WAN en Formation TSARA1 au CESI

Publié le Mis à jour le

 

“Aujourd’hui, les TSARA1 ont effectué un TP sous Packet Tracer très intéressant…PKT Fibre

Certains d’entre eux, ont créé des topologies de sorte à simuler une connexion à internet comme tout FAI (Routage BGP entre les divers FAI), serveurs DNS mondiaux…

Et d’autres, ont créé des topologies d’entreprises (réseaux internes, serveur web et dns) et les ont interconnectés aux FAI (Routage RIP, NAT, PAT).

L’interconnexion entre les packets tracer fut très simple, il suffit de se mettre sur le même réseau physique les uns aux autres et de disposer l’objet de type "Multiuser Connection" et de rentrer les bons paramètres pour interconnecter les packets tracer.

screen_pkt_FAISi je peux me permettre de donner un petit conseil, utilisez tous la même version de Packet Tracer pour ce genre de TP pour homogénéiser votre topologie.”

Nassim MEHAL, étudiant TSARA1 au CESI Arras

 

 

 

 

 

 

Merci Nassim pour ce retour, il est vrai que Paquet Tracer est un outil de simulation de topologie réseau très puissant. Il est fournit à tous les étudiants de la formation TSAR dans le cadre de notre partenariat avec Cisco Systems et en complément du laboratoire physique.

Bravo à tous pour ce gros TP mettant en œuvre de nombreuses technologies…

Retour d’expérience de Ludwig à la STA sur la mise en place de Routeurs Cisco

Publié le Mis à jour le

 

Bonjour à tous,

« La STA accueille plusieurs entreprises extérieures à l’intérieur de ses murs, Chaque entreprise dispose d’un « bureau mobile ». Elles ont besoin d’un accès à internet permanent, pour cela elles passent par différents FAI tels que SFR ou Orange et n’ont pas la possibilité d’avoir une connexion sans fil dans l’entreprise.

IMG_20120111_144611Nous avons installés 2 routeurs Cisco 1941 pour permettre à ces entreprises d’avoir un accès à internet (ADSL et Hot Spot) via le FAI de Renault, sans pour autant avoir accès à l’intranet.

La connexion se fait par « ActiveCard » (une sorte de VPN) et elle est sécurisée. Cela évite d’avoir plusieurs lignes adsl différentes sur le site. Cela permets aussi aux personnes étant sur le site temporairement de pouvoir accéder au net via un code d’accès à “usage unique »

IMG_20120111_145442

Tâches effectuées pendant l’intervention :

  • – Installation d ‘une carte additionnelle avec 4 ports Giga sur les routeurs 1941
  • – Rackage des routeurs dans nos locaux techniques
  • – Création de 2 VLAN supplémentaires (1 pour l’ADSL et 1 pour le Hot Spot)
  • – Configuration des 2 routeurs via HyperTerminal
  • – Connexion des routeurs sur les cœurs de réseau
  • – Multiple tests de vérification (Redondance, connectivité…)

Cordialement

Ludwig LOREK

Apprenti GMSI (Support informatique) à la Société de Transmissions Automatiques/62620 Ruitz